Master 2 Communication pour l’audiovisuel

Mention Industries culturelles

Le Master 2 Communication pour l’audiovisuel prend place au sein de l’UFR Culture et communication. Il s’adresse à des étudiants qui, par delà une solide culture de l’image, souhaitent travailler dans les métiers de la communication, en aval de la production. Les savoir-faire professionnels qui sont au cœur du diplôme concernent la valorisation des contenus audiovisuels (dans la programmation cinéma ou télévisuelle, dans la critique, dans la presse en lien avec la réception des images) et leur promotion (marketing, définition des formats, insertion sur des supports numériques, production de sites, etc.).

Le cinéma est au cœur du programme, mais c’est l’ensemble de la relation aux images qui est interrogée pour être ensuite mieux insérée dans les pratiques professionnelles : comment mettre en valeur un film, une série, sur un site critique ? Comment promouvoir une œuvre dans un festival, ou chez un exploitant ? Comment manier intelligemment l’interaction entre les différents types d’images pour valoriser les œuvres et éviter leur disparition et leur invisibilité dans le temps court de la consommation écranique ?

Loin d’être uniquement théoriques, tous ces questionnements nourrissent la vie professionnelle de ceux qui, au sein des industries audiovisuelles, ont mission de faciliter la réception des images et des œuvres auprès des publics.

Pour une information complète sur la formation :

www.master-audiovisuel.fr

Chaque étudiant.e a le choix de suivre le Master 2 Communication pour l’audiovisuel en formation initiale ou en alternance.
Le programme pédagogique s’adapte parfaitement à un rythme d’alternance, puisque les cours sont organisés sur deux jours consécutifs, ce qui permet à l’étudiant.e de passer les trois autres jours en entreprise.
La modalité juridique choisie est le contrat de professionnalisation : d’un an en général, il permet à l’étudiant.e d’être rémunéré.e par l’entreprise (plus généreusement qu’en stage !), et surtout d’y être bien mieux intégré.e et considéré.e. Bien qu’en apprentissage, l’alternant.e se voit confier des responsabilités importantes, ce qui accélère sa professionnalisation.

Pour de plus amples informations concernant l’alternance ou les contrats de professionnalisation, contacter le service de la formation permanente à Paris 8.

Pré-requis

Cette formation s’adresse aux étudiants ayant une formation initiale en sciences de l’information et de la communication, mais aussi, sous réserve qu’elles aient comporté des enseignements en lien avec les champs intéressant les sciences de l’information et de la communication, en sciences humaines ou sociales (anthropologie, sociologie, philosophie, science politique, etc.).

L’accès en master est possible :

- pour les titulaires d’une licence en Information et communication ou dans un champ compatible (accès en master 1) ;

- pour les titulaires d’un master 1 dans un champ compatible avec celui du diplôme de master (accès en master 2) ;

- par validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis, compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles ;

- par validation des études supérieures accomplies, notamment à l’étranger.

Il sera apprécié :

- l’adéquation du parcours antérieur (expérience professionnelle et/ou personnelle du candidat, diplômes) avec la formation ;

- l’adéquation du projet de mémoire avec la formation ;

- les résultats obtenus en licence ou équivalent ;

- les motifs justifiant du choix de ce master par le candidat.

Pour les ressortissants d’un pays non francophone et n’ayant jamais fait d’études en France ou dans un pays francophone, il sera apprécié en outre le niveau de français (compréhension et capacité d’expression initiales de la langue française suffisantes pour suivre les enseignements et échanger par des contributions écrites et orales).

Cette appréciation sera fondée sur l’examen du dossier comprenant :

- les certificats de travail / attestations d’employeurs / attestations de stage (uniquement en rapport avec la formation demandée) pour les candidats qui souhaitent mettre en avant une expérience professionnelle et/ou personnelle en vue d’une admission par équivalence ;

- un CV dans lequel seront soulignées les expériences en rapport avec le diplôme choisi ainsi que les éventuelles réalisations ou productions ;

- les diplômes obtenus et les relevés de notes ;

- un projet de mémoire (consulter ici les attendus du projet de mémoire) ;

- une lettre de recommandation, le cas échéant ;

- une lettre de motivation en français, ainsi que sa traduction en anglais ou en espagnol ;

- tout document attestant de réalisations en lien avec la formation ;

- pour les candidats originaires d’un pays non francophone ou qui n’ont pas fait leurs études en langue française, l’attestation du test de français (DELF B2, TCF 4 ou TEF 4 en cours de validité).

Selon le dossier, le candidat pourra être reçu lors d’un entretien complémentaire.

Modalités d’admission

Les modalités d’admission varient en fonction de la situation de chaque candidat (nationalité, pays de résidence, âge, type de diplôme, diplôme français ou étranger, candidat déjà ou jamais inscrit dans l’enseignement supérieur français, …).

Pour connaître la procédure qui correspond à votre profil, connectez-vous sur le site de l’Université https://appscol.univ-paris8.fr/admission-inscription/

Le master intéresse tous ceux qui souhaitent travailler dans les métiers de la communication du secteur audiovisuel, en aval de la production.
Les débouchés du diplôme ont pour point commun la valorisation des contenus cinématographiques audiovisuels et leur promotion sur différents supports.

Dans le monde du cinéma

  • Distribution cinéma
  • Programmation et exploitation cinématographique
  • Ventes internationales
  • Festivals et événements du secteur cinématographique et audiovisuel
  • Stratégies de sorties de films et lancement de séries

Dans le monde de la télévision et du digital :

  • Programmation télévisuelle
  • Achat ou ventes de programmes
  • Définition des formats
  • Production de sites web autour des enjeux de l’image
  • Valorisation des programmes sur les plateformes numériques

Dans le domaine de la communication promotionnelle :

  • Médiation vers les publics
  • Marketing du cinéma, de la télévision et de l’internet
  • Conception de supports de communication pour le secteur cinématographique et audiovisuel
  • Relations presse & partenariats
  • Journalisme & critique, dans les médias en lien avec la réception des images