Programme pédagogique

Premier semestre

Théories des industries culturelles et créatives

Groupe 1. Cet enseignement a pour objectif d’introduire les différentes approches théoriques qui ont contribué à forger la notion d’industrie(s) culturelle(s), puis d’industries créatives. Il vise en parallèle à offrir une analyse du processus historique d’industrialisation de la culture, à partir du 19e siècle jusqu’à nos jours, et de ses implications sur les plans socio-économique, politique, idéologique. L’enseignement est dispensé sous forme de cours magistral accompagné de documents textuels et audiovisuels.

Groupe 2. L’objectif de ce cours est de présenter un ensemble d’investissements théoriques de l’industrialisation de l’art et de la culture aux XXe et XXIe siècle en posant de manière critique, outre la place de la production culturelle et symbolique, celle de la théorie elle-même au sein des mouvements idéologiques de préservation des ordres existants ou de la lutte contre ces ordres. Il s’agit notamment, par-delà leur étude approfondie, de mettre différentes théories sur l’art et la culture en rapport à la fois avec l’état de l’industrialisation de la culture au moment où elles émergent, mais aussi celui de la production théorique, et d’étudier le cas échéant leur rapport avec les politiques publiques en direction de la culture.

Groupe 3. This course aims to introduce the key theoretical approaches which contributed to the shaping of the notions of culture industry/industries and creative industries. It simultaneously offers an analysis of the historical process of cultural industrialisation, from the mid-19th century to the present era, and of its socio-economical, political and ideological implications. The course is based on lectures, completed by textual and audiovisual documents.

Sciences, techniques et société

La production des sciences et des techniques a fait l’objet de nombreux travaux empiriques et théoriques éclairant ses dimensions sociales et culturelles. Le cours vise à présenter ce nouveau domaine des STS et ses principales thématiques : interactions dans l’espace du laboratoire, régulation des risques et des crises, grands récits sur le rôle économique et politique des technosciences, transformations récentes du rapport entre les experts et leurs publics.

Théories de la mondialisation des médias

L’objectif du cours est de montrer comment s’est construit, et continue de se construire, au terme de confrontations théoriques souvent virulentes, un savoir, élaboré par des chercheurs du monde entier, qui prétend rendre compte des réalités du processus de l’internationalisation des médias et de ses mutations, des théories de la modernisation jusqu’aux théories de la mondialisation culturelle. Chacun des grands courants est analysé et discuté, période par période, à partir de l’examen critique des textes fondateurs.

Stratégies des acteurs des industries culturelles et créatives

Après avoir défini ce que sont les industries créatives par rapport aux industries culturelles - la frontière entre les deux champs ayant, depuis quelques années, fait l’objet d’une approche théorique et empirique importante -, ce cours a pour objectif de mettre en lumière les enjeux essentiels auxquels sont confrontées ces industries. La question de l’internationalisation, la question de l’utilisation du web comme éventuel levier de croissance pour ces industries, ainsi, entre autres, que la question de plus en plus prégnante de l’implication du public dans le financement ou au sein même du processus de la création sont autant de jalons d’analyse qui permettent de prendre la mesure des stratégies déployées par les principaux acteurs des différentes filières.

Acteurs et institutions de la culture (conduite de projet)

  • Résumé (à venir)

Cours libre ou initiative étudiante (start-up, junior entreprise, projet personnel, etc.)

  • (selon les cas)

Introduction aux parcours de M2 (Plateformes, Audiovisuel, Musique)

  • Résumé (à venir)

Anglais de la communication

  • Résumé (à venir)

Méthodologie de la recherche en sciences sociales

Le cours « Méthodologie de la recherche en sciences sociales » aborde la question de la construction des faits scientifiques en sciences sociales. Sa vocation est donc de faire comprendre pratiquement la manière dont on doit construire une recherche. Il s’agit d’acculturer les étudiants aux principales règles de construction d’une recherche en sciences sociales, dans le cadre spécifique de la réalisation d’un mémoire : comment en partant d’un thème initial construire un véritable objet d’étude sociologique ? Qu’est-ce qu’une problématique ? Comment formuler une question de recherche à l’origine d’investigation empirique ? Comment définir des hypothèses ? Comment mettre en œuvre des appareils de preuve appropriés ?

*
*    *

Semestre 2

Espace public, médias, culture

Groupe 1. Les médias proposent des espaces publics qui viennent informer le débat public. Leur responsabilité sociale et politique est donc essentielle pour le fonctionnement de la démocratie. Le cours partira d’une approche des caractéristiques de l’espace public et de la démocratie par différents auteurs (Arendt, Habermas, Rosanvallon, Blondiaux). Le développement du web 2.0, avec son incitation à l’exposition de soi par des plateformes commerciales poursuit sous des modalités nouvelles un mouvement de confusion des sphères publiques et privées amorcé à la fin du XVIIIe siècle avec l’avènement de la bourgeoisie (Habermas, Sennett). Cette privatisation de l’espace public constitue un risque fort d’instrumentalisation. Mais le web actuel pourrait aussi dépasser certaines limites des espaces publics traditionnels et contribuer à l’émergence de formes nouvelles d’expression démocratique (Lessig, Cardon, Fraser). Philippe de Cuetos, chargé de mission au ministère de la Culture, explorera les notions de neutralité de l’internet, de neutralité des réseaux, celle des moteurs de recherche et des plateformes numériques, les enjeux de ces notions pour la structure de l’Internet et leurs conséquence pour les politiques publiques de la culture.

Groupe 2. Les médias proposent des espaces publics qui viennent informer le débat public. Leur responsabilité sociale et politique est donc essentielle pour le fonctionnement de la démocratie, de même que la participation politique du plus grand nombre. Le cours partira d’une approche des caractéristiques de l’espace public et de la démocratie par différents auteurs (Arendt, Habermas, Negt/Kluge). Le modèle de l’espace public bourgeois développé par Habermas part de l’idée que la bourgeoisie aurait crée les formes culturelles, communicationnelles et institutionnelles de la démocratie moderne depuis le 18e siècle, en France et en Angleterre. Ce modèle sera interrogé de manière critique à l’aide d’auteurs qui ont montré que la bourgeoisie fut dominée jusqu’à la fin du 19e siècle par la noblesse, puis contesté par le prolétariat (Traverso, Rancière) et le féminisme (Fraser). Aujourd’hui, il s’agit de comprendre le caractère limité de l’espace public bourgeois, qui est à la fois érodé et débordé. Erodé au vu de l’abstention électorale, de la crise du livre et de l’audiovisuel traditionnel, et débordé par certaines formes du web (Granjon) et des espaces publics oppositionnels (Negt). Cette problématique sera développée à partir d’exemples concrets : le développement des revues numériques et des portails d’édition ; la participation des villes à l’émergence d’un espace public supranational.

Approches anthropologiques et sociologiques de la culture

  • Résumé (à venir)

Marketing des industries culturelles

Groupe 1. L’objectif de ce cours est d’analyser les stratégies marketing déployées dans le secteur des industries culturelles, les acteurs de ce secteur mettant souvent en avant la spécificité de leur mise en œuvre par rapport à celles d’autres produits. Il s’agit donc d’étudier les pratiques de promotion des principales filières culturelles en France, cette étude s’appuyant sur des exemples français ou étrangers. Des pratiques marketing d’envergure proprement internationale seront également abordées à partir de cas concrets.

Groupe 2. Le marketing « culturel » est souvent présenté comme la recherche et la conquête de la meilleure cible pour un produit déjà conçu, en opposition au marketing « classique » qui prendrait en compte les attentes des consommateurs dans la phase de conception du produit. Outre un rappel des notions de base du marketing, l’objectif de ce cours est de montrer à travers des exemples concrets (interviews réalisées par les étudiants) toute la complexité de la mise en relation d’une œuvre culturelle avec son public.

Droit des industries culturelles

  • Résumé (à venir)

Conduite de projet : conférences professionnelles

  • Résumé (à venir)

Atelier professionnalisant 1 : WordPress

  • Résumé (à venir)

Atelier professionnalisant 2 : Veille documentaire

  • Résumé (à venir)

Atelier professionnalisant 3 : Construction du projet professionnel

  • Résumé (à venir)

Période d’insertion professionnelle (3 à 6 mois - Rapport problématisé)

  • Résumé (à venir)

Suivi d’un séminaire du CEMTI

  • Résumé (à venir)

Suivi d’un séminaire avancé de recherche en communication

  • Résumé (à venir)

Atelier de suivi méthodologique

  • Résumé (à venir)