Anthropologie de la communication


Cet enseignement porte sur les enjeux sociaux et culturels du langage et de la communication. Ce thème est en effet incontournable dans toute recherche en sciences sociales, que les faits de langage soient l’objet même de la recherche ou simplement l’un des media à travers lequel d’autres faits sociaux peuvent être étudiés.

 

Nous présenterons les concepts (en particulier le concept d’interaction et une partie du champ interactionniste qui s’en inspire), les méthodes et les débats théoriques de l’anthropologie de la communication, domaine qui reste peu exploré en France, mais qui, dans le monde anglo-saxon notamment, a donné lieu à une tradition de recherche extrêmement féconde.

 

Le but de cet enseignement est triple :

l’acquisition d’un vocabulaire spécifique (cadre, institution, rite, stigmate...) 

l’initiation à la recherche de terrain par l’apprentissage de la méthode de l’observation 

L’ouverture à une attitude particulière, essentiellement ethnographique, d’accès à « l’universel niché au cœur du particulier ».

Références bibliographiques indicatives :

A. Coulon, L’école de Chicago, QSJ, PUF, 2002

E. Goffman, La mise en scène de la vie quotidienne (2 vol.), Minuit, 1973

. E. Goffman, Les rites d’interaction, Minuit, 1974.

Y. Grafmeyer, I. Joseph, L’école de Chicago, naissance de l’écologie urbaine, Flammarion, coll. Champs, 2004

E. T. Hall, La dimension cachée, Seuil, 1971 E.T. Hall, Le langage silencieux, Seuil, 1984 P. Watzlawick (et al.), Une logique de la communication, Seuil, 1972.

P. Watzlawick (et al.), La réalité de la réalité, Seuil, 1978 Y. Winkin (sous la dir.), La nouvelle communication, Seuil, 2000.

Y. Winkin, Anthropologie de la communication, de la théorie au terrain, Seuil, 2001